La série littéraire (L)

La série littéraire revalorisée propose des contenus rénovés et des débouchés élargis pour une meilleure insertion dans l’enseignement supérieur. Elle :

    • est centrée sur des études littéraires en phase avec le monde moderne
  • privilégie l’étude des langues vivantes
  • offre un choix varié d’enseignements de spécialité

Dès la première, l’identité de la série est mise en avant grâce à :

  • de nouveaux enseignements de littérature et de littérature étrangère en langue étrangère pour tous les élèves
  • un panel varié d’enseignements spécifiques au choix : arts, mathématiques, langues vivantes (LV3 ou LV1 ou 2 approfondie), langues et cultures de l’Antiquité (latin, grec).

La terminale est le moment privilégié de la spécialisation :

  • l’enseignement de littérature et de littérature étrangère se poursuit
  • plusieurs enseignements de spécialitésont proposés : un enseignement de droit et grands enjeux du monde contemporain s’ajoute à ceux de mathématiques, langues et cultures de l’Antiquité, langue vivante 1 ou 2 approfondie, langue vivante 3 et arts
    l’enseignement d’histoire-géographie est tourné vers l‘approfondissement des méthodes et des outils d’analyse propres à ces disciplines

La série économique et sociale (ES)

La série ES est centrée sur l’enseignement des sciences économiques et sociales, qui permet aux élèves de s’approprier progressivement les concepts, les méthodes et les problématiques essentiels de trois sciences sociales : les sciences économiques, la sociologie et les sciences politiques.

La terminale ES propose des enseignements de spécialité de sciences sociales et politiques ou d’économie approfondie. La spécialisation en mathématiques est conservée. Comme en série L, l’enseignement d’histoire-géographie est tourné vers l‘approfondissement des méthodes et des outils d’analyse propres à ces disciplines.

La série scientifique (S)

La série S a été réorganisée pour attirer les élèves motivés par les sciences.

En première, une large place est faite aux mathématiques et aux sciences expérimentales : physique-chimie et sciences de la vie et de la Terre. Une dominante sciences de l’ingénieur est maintenue en alternative aux sciences de la vie et de la Terre dans le tronc commun. Une dominante écologie, agronomie et territoire peut être choisie à la place des deux enseignements, dans les lycées dépendant du ministère de l’agriculture.

En terminale, la vocation scientifique de la série prend tout son sens : les enseignements scientifiques représentent deux tiers du total des enseignements. Un enseignement de spécialité d’informatique et sciences du numérique s’ajoute aux spécialisations possibles en physique-chimie, mathématiques et sciences de la vie et de la Terre

La série sciences et technologies du management et de la gestion (STMG)

La nouvelle série STMG propose une classe de première unique, permettant de repousser en classe terminale le choix d’orientation parmi les quatre spécialités qui correspondent aux principaux champs des sciences de gestion dont 3 disponibles au Lycée Saint Exupéry:

  • ressources humaines et communication,
  • mercatique
  • gestion et finance

L’introduction d’un enseignement commun de sciences de gestion en classe de première constitue une innovation qui permet d’éclairer tous les élèves sur leur choix professionnel futur, et ainsi d’identifier la spécialité de classe terminale et les études supérieures qu’ils pourront choisir.

Une série technologique exclusivement tournée vers l’enseignement supérieur

Les programmes ont été concentrés sur les notions fondamentales et les méthodes propres aux sciences de gestion afin de favoriser des poursuites d’études réussies dans l’enseignement supérieur : BTS, DUT, CPGE, DCG et universités. La série STMG demeure parfaitement ancrée dans la voie technologique par ses objets d’études concrets, ses références scientifiques et technologiques ainsi que ses démarches pédagogiques.

Une offre de formation équilibrée

Un choix ouvert et équilibré entre les différentes spécialités de STMG sera proposé sur l’ensemble du territoire en développant les spécialités « gestion et finance » et « systèmes d’information de gestion » qui conduisent à des études supérieures diversifiées dans un secteur particulièrement porteur sur le marché de l’emploi.